Méthodologie

une première version perfectible mais élaborée consciencieusement

Cette application web est une première interface associée à notre outil, le CO2mètre, qui permet de compiler des données au niveau détaillé, de calculer des projections et de simuler l'impact de mesures d'atténuation. L'interface web (faite en javascript, php, etc.) permet de présenter une petite partie des résultats de l'outil sous la forme d'un tableau dynamique. L'interface web et l'outil sont au stade du prototypage.

Sources de données

Notre outil utilise deux sources de données principales et quelques sources complémentaires :

La première base de données présente la globalité du spectre des émissions et la deuxième permet d’obtenir un plus grand niveau de détail, notamment pour trois des secteurs observés : les industries, la production d’électricité et la production d’hydrocarbures. Pour notre prototype, nous avons effectué un échantillonnage de 3 années sur la période disponible allant de 2004 à 2012 : 2006, 2009 et 2012.

une première version de notre outil de revue synthétique

Nous avons emprunté une manière de faire inspirée des « hypercubes » utilisés dans le domaine décisionnel. Il s’agit de construire un ensemble de données dont le niveau d’information est assez détaillé et que l’on peut compiler selon la vue souhaitée, suivant plusieurs axes d’analyse :
  • secteur / sous-secteur / composante (installation / entreprise le cas échéant),
  • niveau d’émission en équivalent CO2 / par type de gaz,
  • Canada / province / localisation,
  • année.

Les projections sont réalisées sur chaque composante pour 2020 et 2030. Elles sont établies à partir de l’observation des tendances, avec une méthode d’équation linéaire associée à des effets de seuil et un paramétrage, et elles sont ajustables.

Les mesures politiques sont représentées par des éléments intervenant sur les projections. Les mesures sont inspirées de plans existants, d’études, d’exemples de règlements réalisés ailleurs intégrant leurs impacts réels. Elles sont paramétrables en fonction de plusieurs facteurs, selon les hypothèses choisies. Les actions présentées par le Canada en tant que contribution prévue pour 2030, adressée à l’ONU, ont aussi été modélisées.

ajustements des données

Les données bougent et de nombreuses mises à jours sont necessaires régulierement, comme par exemple :
  • l'intégration de nouvelles données concernant les émissions,
  • les modifications des modes de comptage des émissions (comme l'ajustement du coefficient de rechauffement du méthane),
  • la mise à jour des méthodes de projection utilisées selon le déroulement des projets (abandon de projets, lancement de nouveaux projets émetteurs...),
  • et... la mise en place de nouvelles mesures de réduction de GES par les acteurs.

Hypercubes OLAP

En travaillant au niveau détaillé, on a une image plus précise, même si chaque donnée projetée est toujours approximative. Un peu comme avec une image pixélisée, le résultat global se rapproche de la réalité.

Prochaines étapes

Nous souhaitons faire évoluer notre outil pour qu'il soit de plus en plus représentatif de vos intérêts ! Par exemple, un des avantages de la méthode employée est de pouvoir combiner plusieurs indicateurs, et c'est ce que nous souhaitons faire dans une prochaine version. Nous souhaitons avoir votre avis ! Prochainement nous vous proposerons de répondre à un sondage pour évaluer les indicateurs qui vous semblent prioritaires.